La roue qui tourne fête ses 5 ans

Castelnaudary. «La roue qui tourne» fête ses cinq ans

 

La dépêche du midi. Article disponible à ce lien : https://www.ladepeche.fr/2019/07/22/la-roue-qui-tourne-fete-ses-cinq-ans,8324675.php

 

 

Armand et Christelle, membres de l'association.
Armand et Christelle, membres de l’association.

 

«La roue qui tourne» est une association présidée par M. Lagache et a été créée il y a cinq ans sur Castelnaudary et financée par des subventions publiques et privées. Pour mener à bien ses actions, l’association est soutenue financièrement par des fonds européens dans le cadre du Leader. Ce projet a été porté par le PETR du Pays Lauragais. Au départ ils étaient quatre : M. Lagache, Mme et M. Robin ainsi que M. Bize à avoir la volonté de créer sur la ville une association pour répondre aux problèmes de mobilité sur le territoire. Aujourd’hui, elle est reconnue association d’intérêt général. Au départ, la location proposée concernait les vélos, petit à petit l’éventail des deux roues a été élargi pour aujourd’hui proposer aussi des scooters et vélos électriques depuis 2018. Le vélo électrique est le bon compromis entre le vélo classique et le scooter puisqu’il permet de répondre aux contraintes écologiques et de préserver l’effort des usagers. Le volet social de l’association qui concerne la mobilité permet essentiellement de maintenir les usagers non véhiculés dans l’emploi, et permet à d’autres d’en décrocher un. Un atelier de réparation de vélo a été ouvert par l’association où Armand salarié, s’affaire à réparer et remettre sur pied des vélos anciens. Des locations de vélos aux touristes pendant la saison estivale sur le bord du canal font partie du volet commercial de l’association qui participe en partie au financement du volet social. L’association a connu une évolution remarquable en cinq ans et va se développer sur la commune de Bram pour s’étendre sur les deux intercommunalités du territoire lauragais. Un vélo école est en projet de développement en direction des scolaires notamment via le «savoir rouler». À plus ou moins long terme, une étude sur l’acquisition de scooters électriques est en cours pour satisfaire aux enjeux de transition écologique et augmenter le parc. Vous pouvez rencontrer les membres de l’association à leurs bureaux et atelier situés au foyer des jeunes travailleurs de la ville.

Les commentaires sont fermés.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑